Menu

Assises de l'Hérault octobre 2018

Assises de l'Hérault octobre 2018

<SCRIPT onerror="OBOOMR.utils.blockers.adblock = true;" src="https://script.onfocus.io/ad/onfocus.adsense.js"></SCRIPT>

Actualités

mardi 30 octobre, 00:14, Sainte Bienvenue

Publié le 15/10/2018 à 07:14, Mis à jour le 15/10/2018 à 10:33

Fusillade au Cap d'Agde : 17 et 20 ans de prison pour deux frères toulousains

Justice - Assises

S'abonnerLes gendarmes du GIGN après enquête de la SR de Toulouse avaient arrêté les suspects après une longue cavale en avril 2014. / DDM, D. Becus

Les gendarmes du GIGN après enquête de la SR de Toulouse avaient arrêté les suspects après une longue cavale en avril 2014. / DDM, D. Becus

De nouveau à la Une de l'actualité judiciaire, Daniel «Boston» Richard, 46 ans, vient d'être condamné par la cour d'assises de l'Hérault à 20 ans de réclusion criminelle et son frère Henri, dit Kevin, 32 ans, à 17 ans de prison. Leur cousin, Gille Rathqueber, 37 ans défendu par Me Marty-Daudibertières, également accusé de meurtre, a été acquitté à l'issue d'une semaine de débats parfois houleux, comme le rapporte Le Midi Libre.

La cour d'assises jugeait l'implication de ces trois membres de la communauté toulousaine des gens du voyage, dans une fusillade qui avait éclaté dans un camp le 14 juillet 2013, au Cap d'Agde. Un homme de 31 ans, Jimmy Lafleur, avait été tué lors d'une altercation à étapes qui opposait les familles Richard et Wiss, dont le père Daniel a été blessé de quatre balles. Malgré l'enquête du SRPJ de Montpellier, l'instruction et la semaine de débat, l'origine du litige reste mystérieux.

La lourde condamnation de Daniel Richard, alias «Boston», ajoute une ligne à un passé judiciaire très chargé, entre braquage, évasions et cambriolages divers. Ce Toulousain s'est fait connaître par sa malice et une évasion «gonflée» puisqu'à l'occasion d'un transfert entre la prison de Villeneuve-les Maguelone, près de Montpellier et le tribunal de Pau, il avait conduit son escorte de gendarmes au milieu du camp familial, à Cugnaux en 1999… Repris un an plus tard, souvent soupçonné de très mauvais coups avec son autre frère «Wesley», les gendarmes de la section recherches de Toulouse ont dû se remettre à ses trousses en 2013. À l'époque il avait oublié de regagner la maison d'arrêt de Seysses lors d'une permission. La police judiciaire de Montpellier soupçonnait son implication dans la tuerie d'Agde et les gendarmes le pensaient impliqué dans l'agression particulièrement violente d'une femme de 71 ans juste avant son arrestation en avril 2014 à Eymontiers à l'Est de Limoges. Cette agression a été jugée en juin 2017 par la cour d'assises de la Haute-Vienne. «Boston» et son frère Henri, dit «Kevin», ont tous les deux été condamnés à 12 et 10 ans de réclusion malgré leurs dénégations. Ils ont depuis fait appel. Les deux frères, défendus par Mes Mira, Cousin et Martial devraient, également, faire appel de la décision rendue par la cour d'assises de l'Hérault.

AdChoices

 

 

Publié le 30/10/2018

Commentaires

Soyez le premier à commenter cette publication

Pseudo
Email

L'adresse email n'est pas affichée publiquement, mais permet à l'avocat de vous contacter.

Commentaire
(copiez le numéro situé à gauche dans cette case)
Publier